Test Montesa Repsol 2008

Aller en bas

Test Montesa Repsol 2008 Empty Test Montesa Repsol 2008

Message par danimontesa le Ven 1 Fév - 21:34

Test Montesa Repsol 2008 Copert10


Test Montesa Repsol 2008 Après avoir éprouvé la dernière nouveauté de casa scorpa, les très belle 250 syf, eccoci en presence de sa maestà Montesa Cota 4rt en version Repsol. Je la présente avec cette emphasee parce que les attentes sur ce mouvement plurivittoriosa sont beaucoup et l'usage normal donné de communs trialisti est avec le fusil aplani prêt à cueillir même le plus insignifiant défaut. Description : Le premier impact est sûrement celui-là esthétique. Le mouvement se présente avec une livrèa beaucoup racing caractérisée de cadre réservoir et forcellone en aluminium anodisées dans noir, qui, si du côté esthétique ils la rendent plus de snella, de celui fonctionnel est plus vulnérable aux égratignures et aux signes presque inévitables dans j'emploie trialistico. Les plastiquex, adesivate avec des supports de qualité, reprennent les couleurs Repsol. De pregio les finitions avec des différents détails en carbone et les palques supérieures de la fourche vous tirez du plein, cependant avec ce qui coûte en plus du modèle normal pouvaient sûrement faire même celles inférieures en évitant cela désagréable effet de "fini moitié". Guidon fat bar sans étai à diamètre diversifié. Même les cercles, pas anodisés, le stonano un peu avec le reste du mouvement. Les finitions sont à l'enseigne de la force, quelque tourne en exagérant dans emploie de boulons de huit même où pas nécessaires. Vraiment très laid le tube de je freine antérieur d'une longueur exagérée avec les raccords des tubes freine friction assez spartani sur un modèle à tirage limé. Inexplicable ensuite le choix de ne pas adopter comme sur le précédents Repsol le standard rimappabile, certainement un must et presque jouent dans le jeu. Le cercle postérieur, la prérogative Montesa, est sans le presque toujours problématique flap interne en adoptant les rayons avec le nipples extérieurs au canal du cercle. Fourche Showa avec des cannes traitées au nitruro de titane pour lui rendre piu'coulissants et douée de la régulation en étendue, en compression et dans précharge du ressort. Trois régulations qui offrent une presque infinie possibilité de combinations en permettant tous à trouver les plus congénial personalizzazione. Mono Showa réglable en je le précharge et en étendue même réalisé en manière impeccable et douée de leveraggi que sûrement ils confèrent à la suspension postérieure une progression difficile à trouver avec autres systèmes directs mais qu'inevitabilmente en résultant plus exposés et complexes ils nécessitent plus d'd'entretien. En selle..... au contraire sur des estrades de...... Au second coup de pédale le moteur s'allume en mettant en évidence vite d'une régularité de fonctionnement habituellement atypique à froid dans le 4T. Le bruit est agréablement réduit par rapport aux versions des ans précédents. En mouvement il se remarque vite comme les petites aspérités beaucoup soient filtrées de l'excellent rayon des suspensions. Le moteur qui rejoint vite la température d'exercise, réagit à commande du gaz en manière presque immédiate et sans un minimo trou de carburation. Le fonctionnement est fluide et bien que il ne donne pas l'impression d'être très puissant, je porte en sommet à toute montée ou t'entrave avec sûreté. Je mérite surtout de l'excellente motricità donnée du connubio moteur amortisseur. Le couple est de toute façon généreux au point à pouvoir employer troisième sans problèmes et à un bas régime de rotation. La friction a commande très souple et son fonctionnement permet de la moduler au mieux ou bien si maltrattata de scaraventarti sur chaque type de j'entrave avec une accélération de dragster. Les freins avec des pompes AJP sont dans la règle plus ou moins comme ceux des autres marches. Dans le terrain typique du sous-bois le mouvement est guidabilissima à patte cependant de faire des mouvements corrects et décidés mais dans les courbes en contropendenza où on doit "la tirer" n'est pas instinctif et facile comme Scorpa. La traction constante sur ces terrains aide tantissimo et si de la confiance et tu restes attaqué te porte en places impensables. Sur les salitoni longs il maintient la trajectoire établie et les descentes, même il y à le piu'ostiche, sans scomporsi et en donnant un sens de sûreté considérable certain que des merci à l'excellente fourche les impacts seront amorties. Sur les roches et sur les zones un peu plus de techniques est très précise mais il escompte une certaine lourdeur de l'avant-train en la rendant plus fatigante du concurrent Transalpina éprouvée auparavant. Les suspensions par contre amortissent en manière ouatée même les impacts plus hard et les déplacements se produisent facilement et avec sûreté en évitant tant de pieds inutiles aidés de l'excellente stabilité. Même les murs ou les gros cailloux sont digérés en manière exemplaire. Lorsque il se produit l'impact la roue postérieure l'absorbe sans ricocher et en procédant en adhérence je porte en sommet à t'entrave sans scomporti. Le jump typiques des tracements modernes ils résultent faciles et si tu es décidé suffit une petite invitation pour te faire littéralement voler ou d'une pierre à l'autre ou en d'un sommet à quelque gros masso. Le change à 5 marce, est souple avec des greffes précises et bien rapportato beaucoup qui même troisième peut s'employer dans beaucoup de circonstances. Le bruit, en laissant la joue finale sur le déchargement, résulte maintenant gradevole et acceptable. Même à mouvement chaude et avec il marche insérée le démarrage a toujours été prêt (max 3 coups de pédale) et sans rejoindre l'excellence de Scorpa il m'a semblé plus qu'acceptable. Absoluement ne pas toucher le gaz, au contraire je conseille de ne pas empoigner même pas la poignée, et le coup de pédale doit être doux et constant. En concluant, un mouvement très facile mais que pour l'excellent travail en simbiosi de motrices suspensions et de friction il sait donner des émotions et des satisfactions considérables qualora ne soit pas menée avec la technique adéquate. Autre j'attends qu'il peut être défini de contour mais qu'il fait sûrement devenir fou et appauvrir les passionnés est la possibilité de "tunizzazione" presque infinie puisque pour le 4rt en Italie et dans le monde on trouve des modifications esthétiques et mécaniques de tous les types et dans tous les matériels. De l'ergal au titane pour ensuite embrasser dans le carbone et finir même dans les personalizzazioni esthétiques de la Montesa réplique des divers pilotes et des équipes mondiaux.

info mototrial
traduction altavista

_________________
http://www.jbanyeres.com/

Test Montesa Repsol 2008 Sans_t10

Breton et fier de l’être
danimontesa
danimontesa
Admin

Nombre de messages : 6988
Age : 57
Localisation : MORBIHAN
Date d'inscription : 27/01/2006

http://www.danimontesamapassion.com

Revenir en haut Aller en bas

Test Montesa Repsol 2008 Empty Re: Test Montesa Repsol 2008

Message par pierrot le fou le Ven 1 Fév - 22:01

merci danimoapp app app super super super slt
viva cota4rt repsolhrc
pierrot le fou
pierrot le fou

Nombre de messages : 3139
Age : 65
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 30/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Test Montesa Repsol 2008 Empty Re: Test Montesa Repsol 2008

Message par felin83600 le Sam 2 Fév - 12:20

pierrot le fou a écrit:merci danimoapp app app super super super slt
viva cota4rt repsolhrc
Vouais pareil Test Montesa Repsol 2008 Ay
felin83600
felin83600

Nombre de messages : 489
Age : 59
Localisation : hier FREJUS, puis CREUSE, ce jour re-FREJUS
Date d'inscription : 17/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Test Montesa Repsol 2008 Empty Re: Test Montesa Repsol 2008

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum